ECL 4.0, un éco-campus démonstrateur, exemplaire et durable

2017, l’École Centrale de Lyon fête ses 50 ans d’installation sur le campus d’Écully… Et maintenant ?
ECL 4.0 ambitionne de mettre à disposition de ses étudiants, chercheurs et partenaires un éco-campus démonstrateur, exemplaire et durable… pour les 50 prochaines années

Les principes sur lesquels repose le projet ECL 4.0

Modularité pour être réactif face aux besoins en nouvelles infrastructures de recherche et en nouvelles pratiques pédagogiques

Mutualisation pour favoriser l’interdisciplinarité, la diversification des activités de recherche et la fertilisation croisée

Multi-usage pour renforcer les synergies entre la recherche, l’enseignement et les entreprises

Optimisation des outils numériques pour favoriser l’expérimentation de nouvelles pratiques pédagogiques et les échanges avec d’autres campus, laboratoires de recherche et partenaires économiques

Caractère démonstratif des équipements pour une utilisation pédagogique en interne et vis-à-vis de publics externes au campus

Ouverture des espaces aux partenaires de l’École, entreprises, acteurs publics et société civile, dans l’optique de diffusion des savoirs et de développement d’une recherche collaborative et participative au service du territoire

Convivialité pour favoriser l’accueil des parties prenantes de l’Ecole et susciter les rencontres

Exemplarité au regard du développement durable


Le prochain chantier : Impact, répondre aux défis de la transition énergétique

Il s’agit de réaménager deux halles de recherche et d’enseignement pour répondre au défi de la transition énergétique et écologique.

L’objectif est de disposer d’une plateforme de 10 000 m2 mutualisée, modulable, optimisée et exemplaire favorisant les échanges et l’innovation.

Quelles thématiques de recherche ? Pour répondre à quelles questions ?

Les défis de la transition énergétique et écologique auxquels répondra le projet Impact :

• Efficacité énergétique (production/transport)

• Sobriété énergétique

• Prévention des risques, protection de l’environnement et remédiation des sols (pollution sonore, atmosphérique, de l’eau et des sols)


Pour répondre à des questions du quotidien…

• Comment optimiser le transport d’énergie d’un parc d’éoliennes offshore ?

• Comment optimiser les flux de circulation de véhicule ?

• Comment modéliser la propagation de la pollution urbaine ?

• Comment assurer la dépollution des eaux et la remédiation des sols ?

• Comment contribuer à la baisse de l’empreinte carbone du trafic aérien ?

• Comment réduire les impacts du bruit ?

Quelles retombées attendues ?

Renforcement du modèle de formation d’ingénieur, généraliste transdisciplinaire et agile en milieu complexe

Consolidation de la compétitivité de l’École face à la concurrence internationale en termes de recherche et de formation

Renforcement des liens de l’École avec l’industrie

Contribution aux Objectifs de Développement Durable

Quels équipements de pointe concernés ?

• Equipex PHARE et IVTV

• Chambre sourde du KCA

• Tour haute tension

• Cage CEM (compatibilité électromagnétique)

• Plateforme bio-ingénierie

• Souffleries aérodynamiques et atmosphériques

• Plateforme turbomachine

• Veine diphasique

Quels laboratoires et départements concernés ?

• Laboratoires concernés : Laboratoire Ampère et Laboratoire Mécanique des Fluides et Acoustiques

• Départements d’enseignement concernés : Electronique, Electrotechnique et Automatique (EEA) et Mécanique des Fluides, Acoustique et Energétique (MFAE)

Coût de l’opération


28 millions d’euros (rénovation, déconstruction, déménagement des équipements)

Livraison prévue en 2025